TRANSFUGE: MALANGO LE BOURREAU DE MAZEMBE SON ANCIEN CLUB

C’est comme une histoire d’un maître qui aurait élevé un lion et l’a envoyé en brousse. Ce dernier, devenu sauvage, le mange. Voilà ce qui est des retrouvailles entre Ben Malango Ngita, le meilleur buteur de la 23e édition de la Vodacom ligue 1, parti au Maroc au détriment du TP Mazembe son club formateur.
Entre le cadre de son traitement avant de quitter son club formateur et ses conditions de transfert, le Big Ben a nourri son envie de faire mal à son ancienne famille.
Dès la sixième minute de jeu, oublié dans les strictes consignes au milieu d’une défense distraite des corbeaux, Ngita a ouvert le score pour les aigles du Raja et a donner confiance et espoir d’un bon résultat aux siens dans leur tanière. Après ce but d’un ancien de la Vodacom ligue 1, le TP mazembe tentera légèrement de poser leur jeu, mais s’était sans réussite. 
Au retour des vestiaires, les marocains, requinquer, sont super motivés et sûr de leur force. Ils vont profités d’un mauvais renvoi de Sylvain Gbohou pour alourdir la marque grâce à Banoun à la 79′. Sans inspiration offensive, les corbeaux n’ont pas pu concrétiser leurs occasions. Le score est resté inchangé jusqu’à la fin du match.

L’avant matchs et les erreurs de Mazembe.
Engagé dans un débat teinté de polémiques depuis le tirage au sort, Mazembe doutait, le Raja soutenait et Malango y tenait. 
« Malango n’est pas un atout pour le Raja de jouer contre son ancien club…Nous ne jouons pas contre Malango. Nous jouons contre les 11 joueurs du Raja qui seront sur le terrain. Malango est un joueur comme les autres » avait lâché Kinkumba, Manager des corbeaux dans une intervention quelques heures avant le match.
Rien de déplacé dans ces propos, mais l’erreur est de ne pas insérer dans la tactique, la fougue et l’envie de bien faire de leur ancien attaquant. Rare sont les fois où un transfuge de Mazembe joue contre ses anciens coéquipiers et surtout dans une phase décisive.

Quand Mihayo pêche dans la tactique et les consignes.
Certes, le Staff ne s’est pas laissé berner dans l’importance de Malango, mais les corbeaux ne se sont pas posé la question de savoir pourquoi le Raja aurait aligné Malango en avant plan.
Mazembe n’a pas changé, Ben Malango lui, par contre, a changé de camp et certainement d’attitude. C’est la même défense qui l’aidait à devenir tranchant, la même qui, malgré les façons de l’arrêter, n’a pas pu freiner ses performances. Connaissant, l’emplacement et les mouvements des ses anciens coéquipiers, le joyau Rajaouis a, tôt dans la rencontre, marqué et s’éloigner de la vigilance et des nouvelles consignes. Malango a donc sacrifié son ancienne famille, le corbeau est donc devenu aigle d’or et le Maroc l’adore.
Le match retour à Kamalondo dans quelques jours, Ben Malango savait-il pourquoi il demandait sa protection ?

vodacoml1

Attachment

Leave a Comment

(required)

(required)