Les clubs refusent de démarrer avec un comité fin mandat

Les clubs engagés à la Ligue nationale de football (LINAFOOT) édition 2017-2018, refusent de démarrer le championnat sous la conduite du comité actuel qui est fin mandat, rapporte une déclaration signée par les dirigeants des clubs reçue jeudi à l’ACP.

Dans cette déclaration pour le moins musclée, les clubs exigent l’élection d’un nouveau comité conformément à la législation sportive en vigueur dans notre pays. Ils fustigent également la violation des articles 29 et 30 des règlements généraux et sportifs de la FECOFA ainsi que l’article 14 des statuts de la FECOFA en ce qui concerne la représentation des membres à l’assemblée générale car, 20 de 28 clubs ayant pris part à l’édition 2016-2017 n’ont pas été conviés à l’AGO de la LINAFOOT du 25 septembre 2017 qui de ce fait, est caduque.

Dans un autre chapitre, les sociétaires exigent que les négociations avec les sponsors et les diffuseurs sur les droits de retransmission TV puissent tenir compte des clubs faiseurs du spectacle au lieu de servir seulement la FECOFA et la LINAFOOT. Il y a aussi les amendes infligées aux équipes qui ne sont pas proportionnelles par rapport aux recettes que touchent les clubs. Ici, les clubs ne comprennent pas que les amendes commencent par 5.000 $ par acte (violation de la zone neutre, violation de l’air de jeu, pratique fétichiste…) alors qu’aucun match ne donne à une équipe 5.000 $ de quote-part.

Cette déclaration des équipes arrive à quelques jours seulement de la date du 20 octobre programmée pour le début du championnat 2017-2018. On se demande si la fédération congolaise de football association saura désamorcer la bombe posée par les équipes qui désirent voir les choses se normaliser avant le début de ce championnat d’élite.

ACP/YWM/Kayu/Wet

Leave a Comment

(required)

(required)

Ligue Nationale de football